Municipalité

Fermer Revue de Presse

Fermer Revue de Presse CCAL

Fermer Vivre à Fillières

Fermer Equipe Municipale

Fermer Exploitation Forestière

Fermer Travaux

Fermer Projets

Fermer Ecole

Fermer Vie Sociale et Jeunesse

Associations & Artistes

Fermer Fête de la Sorcière - Comité des Fêtes

Fermer Associations

Fermer Artistes Peintres

Revue de Presse - 2009-06


Conteurs et Mobil’bar à volonté

 

NON RENSEIGNEE

Ludovic et Luc proposaient de drôles de boissons hier, dans les rues de Fillières. Portant le nom de Roudoudou et de Choubidouwap, celles-ci ont séduit les badauds qui n’ont pas hésité à en reprendre plusieurs gorgées.
«Ces boissons sont tout simplement euphorizygomatisantes, clamaient les deux loustics du Mobil’bar. Nous les distribuons gratuitement avec une petite histoire en prime !» Le duo a déambulé tout l’après-midi dans la bonne humeur en distillant une belle dose de poésie au gré de leurs rencontres. RL 29/06/2009

Des gaufres ensorceleuses

 

Des gaufres préparées par un amour de sorcière seront à déguster dimanche à Fillières.

C’est dans l’intimité de la grange poussiéreuse d’un Fagnat, ignorant ce qui s’y tramait, qu’une grande prêtresse a mis au point la recette de gaufres ensorceleuses destinées à la grande journée du 28 juin. Sa renommée a depuis la nuit des temps dépassé les voiles des ténèbres. Cuisinella, secondée par trois marmitons, sorcières en rite d’initiation, a réuni tous les ingrédients indispensables pour réussir ces délices savoureux fourrés de racines de la bryone dioïque ou navet du diable que ses aides sont allées cueillir dans les prés par temps de brume, en prenant grand soin de ne pas s’y frotter, le suc provoquant des brûlures conséquentes. La recette est riche, mais oh combien divine ! Les ingrédients difficiles à trouver mais rien n’est impossible pour les apprenties sorcières débrouillardes que sont Gaufrilatte, Camica et Ninachca : elles ont rapporté à la grande prêtresse des yeux de dragon nain, deux grenouilles baveuses, un serpent venimeux du lait de crapaud et n’ont pas oublié les pattes d’araignée qui vont apporter le croustillant, une pincée de mandragore et bien sûr pour saupoudrer un peu de poussière d’étoile. Bon appétit !

À déguster sans modération le dimanche 28 juin, à l’occasion de la fête de la Sorcière à Fillières, à partir du 10h. Entrée : 2€. RL 26/06/2009
 

Sous le charme de la 12e Fête de la sorcière

 

Les sorcières sont peut-être vilaines mais elles ne sont guère méchantes. Chaque année, on revient à Fillières pour imiter leur rire.

L’effigie de la sorcière brûlera bien dimanche soir à Fillières. Mais ce sera le seul moment de mauvaise humeur dans cette 12e Fête de la sorcière. Pas de quoi effaroucher les milliers de visiteurs attendus. Que du bonheur pour tout le monde. Le détail avec Gilbert Bosso, président du comité des fêtes.

Quelle est l’origine de cette fête démoniaque à Fillières ?
« C’est en organisant un comice agricole dans la commune en 1997 que nous avons eu l’idée de poursuivre un rendez-vous annuel et original avec le public. On a choisi le thème de la sorcière qui est bien ancré dans les esprits. En Lorraine, les faits de sorcellerie étaient nombreux aux XVIe et XVIIe siècles. On ne va pas aller jusqu’à réveiller les démons mais à Fillières nous n’avons pas trouvé trace, du moins dans les archives, de faits graves. Par contre, à Audun-le-Tiche, il y a bien eu des procès qui sont allés jusqu’à des exécutions.
Aux toutes premières fêtes de la sorcière de Fillières, nous avions reconstitué un procès en sorcellerie. C’était intéressant mais cela demandait beaucoup de préparation. On a évolué et il fallait aussi renouveler le thème. On a simplement gardé le symbole de brûler l’effigie de la sorcière. Cela se passe sur un bûcher, en fin de soirée sur le stade municipal. Tout le monde se relâche à ce moment-là. Le feu est suivi du bal puis l’esprit de la fête s’envole en même temps pour l’année suivante. »

Y a-t-il des nouveautés cette année ?
« Oui, comme je l’ai déjà dit, on renouvelle nos animations. La toile de fond de la fête reste le même avec ses 100 exposants, artistes, artisans. On a ajouté une attraction supplémentaire qui ne manque pas de sel : c’est Mme Marcus que nous avons rencontrée en Belgique. Elle propose un stand de confection d’élégants couvre-chefs… en papier. L’histoire ne dit pas si Mme Marcus ne va pas créer pour l’occasion un chapeau de sorcière. A ne pas manquer les animations omniprésentes dans la journée : visite de la maison de la sorcière, spectacles de la troupe des Faydits de Champagne dans leurs costumes du Moyen Age, du groupe SOS clown et du théâtre de rue avec le Mobil Bar, également l’orgue de barbarie, l’ouverture du musée campagnard, les expositions de l’usine sidérurgique miniature, l’exposition de poupées à la maison des associations. »

Les métiers de bouche ne sont pas oubliés…

« Les enfants ne sont pas oubliés avec des attractions qui leur sont spécifiques : château gonflable, rodéo, toboggan, manège de chevaux de bois, promenades en calèche, tir à l’arc, lancer d’avions miniatures.» «Nous invitons d’année en année des exposants lorrains spécialisés dans les métiers de bouche. On pourra donc à la fois se restaurer sur place mais aussi mais aussi acheter des produits dans les échoppes. Ce sera une sorte de salon des meilleurs produits dans les gammes de l’apiculture, de la biscuiterie, des fromages, de la nourriture bio, des vins fins et des alcools, du jus de pommes, etc. »


12e Fête de la sorcière à Fillières dimanche 28 juin de 10 h à 19 h.
Entrée : 2 € avec tombola gratuite.
Bûcher et bal à partir de 21 h.
RL 24/06/2009

 

La sorcière bien aimée

 

Gilbert Bosso et Serge Brissette invitent toutes les sorcières à converger dimanche à Fillières.

La 12e Fête de la sorcière à Fillières, c’est dimanche ! D’ici là, tout le village se mobilise pour que les démons ne se réveillent pas, pas plus que les caprices de la météo. La fête sera joyeuse, avec ses échoppes de sorcières, ses artistes et artisans. Des animations pour tous les âges avec du théâtre de rue, des clowns, orgue de Barbarie, manèges, promenades en calèche, visite du musée campagnard, etc. RL24/06/2009

 

Le fleurissement du village se poursuit

 

Le massif de vivaces ravit les yeux des passants.

Soucieuse d’améliorer le cadre de vie de ses concitoyens, la municipalité poursuit les travaux d’embellissement du village : dernière réalisation, l’agencement du puits situé sur la place de l’Eglise. C’est Sébastien Paquin, aidé de Jeannot, employé communal, qui a imaginé et conçu la réalisation de l’endroit. Des graminées, échinacéa, hostas, géranium rosanne et rudbeckia s’épanouissent désormais dans ce qui fut autrefois un puits «résultat pleinement satisfaisant d’ici 2 ans», souligne Sébastien. D’ici là, les Fagnats ne manqueront pas de savourer la beauté des feuillages. RL 24/06/2009

 

Un travail qui mène au voyage

 

Thibaut, Sébastien et Laura travaillent sous les conseils de Geoffrey.

Agitation autour de l’abri-bus drapé assez bizarrement d’une immense bâche, de quoi intriguer les villageois… Qu’essaye-t-on de leur dissimuler ?
Des artistes en pleine création affairés à transformer cet endroit tristounet en un tableau percutant et coloré. «C’est un chantier subventionné par la Caf et qui entre dans le cadre de la Bourse aux projets du CAJT, explique Geoffrey, conseiller municipal, délégué à la commission des jeunes. Le principe est simple : un travail qui va permettre de financer un projet» et, dans ce cas précis, un voyage à Europaparc en Allemagne, un projet qui contribue à mettre de l’énergie à l’ouvrage, ce qui ne manque pas à la dizaine de jeunes impliqués dans l’aventure.
C’est Quentin, agent d’exécution graphique qui mène l’opération d’une main de maître, Thibaut, Sébastien et Laura travaillent sous ses conseils, n’ayant pas hésité à sacrifier leurs heures de liberté pour la concrétisation de ce chantier : une jolie façon de joindre l’utile à l’agréable. RL 23/06/2009

Gertrude, la première sorcière arrivée

NON RENSEIGNEE

Comme chaque année, à pareille époque, Fillières qui compte quelque 300 âmes retient son souffle. Dans quelques jours, ce petit village lorrain sera le théâtre d’un immense sabbat ; les sorcières de toute la région, et de bien plus loin encore, se réuniront pour leur fête annuelle le dimanche 28 juin. Gertrude, une sorcière teutonne est venue en éclaireuse, invitée privilégiée d’une famille de Fagnats. Perchée au numéro 10 chez Céline et ses deux filles, Gertrude surveille d’un œil acéré les préparatifs de la fête, tellement curieuse qu’elle en a oublié de chausser ses escarpins, gageons que ses copines ne fassent pas de même. Comme chaque année, et ce depuis 12 ans, Fillières va donc le temps d’une journée vivre sous le signe des sorcières, une fête imaginée par Serge Brissette et qui a depuis gagné largement ses lettres de noblesse. Elle attire, en effet, des milliers de visiteurs : artistes et artisans sont présents, accueillis souvent par les villageois qui leur ouvrent la porte d’un garage, d’une grange. Mais la fête de la sorcière c’est aussi l’occasion de découvrir la beauté de ce village en se baladant au gré des rues, de se désaltérer à la maison des sorcières, de savourer des spécialités lorraines ou autres en passant dans la rue gourmande mais également d’apprécier les animations de rues qui ne manqueront pas de réjouir les petits comme les grands. A rappeler aussi que plus d’une centaine de bénévoles seront à pied d’œuvre trois jours durant pour faire de cette journée exceptionnelle une véritable fête. RL 21/06/2009

 

Date de création : 14/08/2009 @ 10:46
Dernière modification : 09/10/2009 @ 08:04
Catégorie : Revue de Presse
Page lue 2368 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Images au hasard...

Photos aériennes de Fillières 2003

Recherche



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 5 membres


Connectés :

( personne )
Webmaster - Infos
© Skin - Création VracInfo  W3C CSS  Skin adaptation v4.6 - charli77 Skins
^ Haut ^