Municipalité

Fermer Revue de Presse

Fermer Revue de Presse CCAL

Fermer Vivre à Fillières

Fermer Equipe Municipale

Fermer Exploitation Forestière

Fermer Travaux

Fermer Projets

Fermer Ecole

Fermer Vie Sociale et Jeunesse

Associations & Artistes

Fermer Fête de la Sorcière - Comité des Fêtes

Fermer Associations

Fermer Artistes Peintres

Revue de Presse - 2009-11


 logo.gif

 

 

 

 


 

 

 

Mme Suzanne Deflandre

 
NON RENSEIGNEE

Nous apprenons le décès de Mme Suzanne Deflandre, survenu à Briey le 26 novembre, à l’âge de 103 ans. La défunte avait épousé Georges Deflandre, à Fillières, le 19 avril 1927. De leur union sont nés quatre enfants. M. et Mme Deflandre avaient eu la douleur de perdre leur premier enfant à l’âge de quatre ans. Veuve depuis 1961, elle avait eu la joie d’être cinq fois grand-mère et sept fois arrière-grand-mère. Doyenne de Fillières, Mme Deflandre était entourée de l’affection de sa nombreuse famille et de ses amis.
Le corps repose à la chambre funéraire Zavatti, salon Bleuet, à Cantebonne.
Ses obsèques seront célébrées le samedi 28 novembre, à 14 h 30 en l’église de Fillières, suivies de l’inhumation au cimetière communal dans le caveau de famille.
Nos condoléances à la famille.

Redonner la parole aux gens

 

La maison d’édition et néanmoins association Paroles de Lorrains va lancer des ateliers d’écriture et de lecture à voix haute sur les secteurs de Longwy et Villerupt. Objectif principal : redonner la parole aux gens et tisser du lien social.

Finalement, il n’y a rien de surprenant là-dedans. La maison d’édition Paroles de Lorrains, dont l’un des objectifs a toujours été de donner la parole à ceux qui ont des choses à dire et qui n’ont pas de lieu pour le faire, met sur pieds des ateliers d’écriture dans le Pays-Haut. «On est une association citoyenne, et on veut faire de l’éducation populaire. La sortie des livres n’est qu’un prétexte pour mieux connaître les gens dans notre région », explique Boris Maxant, l’animateur culturel de la structure qui encadrera les futurs élèves.

Le centre social Blanche-Haye, La Bonne Fillières événements, le Val-Saint-Martin et la MJC de Villerupt ont été sollicités pour accueillir chacun un atelier, après la certitude de l’obtention des financements des conseils général et régional. Et si d’autres se manifestent, la liste s’allongera sans problème. Il n’y a pas de limite géographique. Ni sociale… «On veut lutter contre les communautarismes, faciliter le vivre ensemble et les expressions écrites, verbales et corporelles. Même ceux qui ont du mal à écrire sont les bienvenus. On peut prendre le relais des cours d’alphabétisation. Beaucoup de personnes ont envie de s’exprimer, de dire leur rage ou leur bonheur, de parler de leurs origines, de leur intégration en France, de leur regard sur leur terre d’accueil. On l’a vu l’année dernière avec le projet Paroles d’émoi, l’être anonyme de Ludovic Souliman
Plusieurs suites seront données à ces ateliers, dont des arbres à palabres, une spécialité de Paroles de Lorrains : «Un comédien-animateur, accompagné d’un musicien, propose au public de s’exprimer de la façon dont il le souhaite, poésie, slam, chant, coups de gueule, mime etc. On en a fait trois l’année dernière, et on en programmera d’autres, avec les élèves des ateliers qui le souhaitent

Pas de peur à avoir

Des lectures à voix haute seront aussi proposées, après le suivi d'«ateliers de mise en voix. Cela permettra aux gens de prendre confiance en eux et de reprendre goût à la lecture. Il y aura aussi des rencontres littéraires
Enfin, et c’est un débouché qui devrait intéresser beaucoup de monde : des textes seront repris dans l’agend@lmanach que Paroles de Lorrains envisage de sortie sur le thème Richesse des regards mêlés. «On veut évoquer dedans les expériences des uns et des autres, y mettre aussi des recettes de cuisine, les apports des cultures différentes, des infos pratiques sur les associations du Pays-Haut, les fêtes etc
Des passerelles devraient donc être posées entre les différents ateliers, et les échanges ne manqueront pas. Les inscriptions sont prises actuellement.
«Les gens sont aujourd’hui enfermés dans leur individualisme, il n’y a pas ou plus d’écoute. Ce qu’on propose avec tout ça, c’est de l’introspection, de la communication autrement. Il n’y a pas à avoir peur, pas de complexe à avoir. Qu’ils aient fait des études ou pas, peu importe. On va aller chercher la parole, le tout dans un esprit convivial
A noter que les personnes intéressées devront être adhérentes à l’association.

Sébastien Bonetti. Contacts et inscriptions : Paroles de Lorrains, 64, rue du 8-Mai-45 à Longwy-Haut, 03 82 23 75 27, 06 24 46 77 61 ou http ://parolesde lorrains.jimdo.com.

M. Gilbert Giot

 
NON RENSEIGNEE

Fillières. Nous apprenons le décès de M. Gilbert Giot, survenu le mercredi 18 novembre, à l’âge de 81 ans. Le défunt était entouré de l’affection de toute sa famille. Retraité, M. Giot a participé activement à la vie associative et paroissiale de la commune.
La cérémonie religieuse sera célébrée le vendredi 20 novembre, à 15 h, en l’église Saint-Maurice de Fillières, suivie de l’inhumation au cimetière communal.
Nos condoléances à la famille.

 

Fillières, boite de jazz

 

C’est la compagnie SOS Clown qui animera la scène libre ce vendredi 6 novembre à 20 h 30. L’occasion de s’essayer sur scène et de partager avec le public, quel que soit le mode d’expression artistique. Inscription obligatoire et gratuite à sosclown@gmail.com ou au 00 352 621 649 168.
Le lendemain, samedi 7 novembre à 20 h 30, place au jazz avec Black Narcissus, un quintet de l’Ecole de musique des Lorraines. Formé en octobre 1996, le groupe, qui comptait au départ quatre musiciens (cinq depuis 2004) tous passionnés de musique créative, a commencé par proposer des standards puis des morceaux originaux. Le répertoire est un heureux mélange de pièces du guitariste Yves Godot. Si la musique est très jazzy, on y trouve aussi l’énergie du rock, des mélodies européennes, de la poésie, de l’humour et de la dérision. Patrick Odasso, Marc Zimmer, Mathieu Biche, Yves Godot et Pierre Bastien seront sur scène dès 20h30. Nombre de places limité à 100.

Vendredi 6 et samedi 7 novembre, à 20h30 à La Bonne Fillières événements, Maison des associations, 2, place de L’Eglise à Fillières. Renseignements au 06 89 24 80 46. Tarifs : adultes 9 €, moins de 12 ans, 4,50 €, abonnés 7 €.

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Pierre_Gauche.png

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

M. Roland Rodricq

NON RENSEIGNEE


Mercy-le-Bas. ­ De Briey nous apprenons le décès de Roland Rodricq survenu le 30 octobre à l’âge de 82 ans. Né le 28 juin 1927 à Fillières, le défunt était papa de deux fils, Joël et Gilles, demeurant tous deux à Mercy-le-Bas. Il était entouré de l’affection de six petits-enfants et de sept arrière petits-enfants. Retraité de la sidérurgie, M. Rodricq demeurait 21, rue des Platanes à Mercy-le-Bas.
Ses obsèques seront célébrées le lundi 2 novembre à 15 h 30 à la chapelle Notre-Dame de Lourdes à Mercy-le-Bas suivies de l’inhumation au cimetière communal.
Nos condoléances à la famille.


Date de création : 02/11/2009 @ 14:56
Dernière modification : 09/02/2014 @ 10:35
Catégorie : Revue de Presse
Page lue 2181 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Images au hasard...

Fillières sous la neige - Décembre 2010

Recherche



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Webmaster - Infos
© Skin - Création VracInfo  W3C CSS  Skin adaptation v4.6 - charli77 Skins
^ Haut ^