Municipalité

Fermer Revue de Presse

Fermer Revue de Presse CCAL

Fermer Vivre à Fillières

Fermer Equipe Municipale

Fermer Exploitation Forestière

Fermer Travaux

Fermer Projets

Fermer Ecole

Fermer Vie Sociale et Jeunesse

Associations & Artistes

Fermer Fête de la Sorcière - Comité des Fêtes

Fermer Associations

Fermer Artistes Peintres

Revue de Presse CCAL - 2014-12


 

« Un terrain d’entente »

Il semble que la communauté de communes de l’agglomération de Longwy (CCAL) et le Sitral (structure organisatrice du transport urbain de l’agglomération de Longwy) aient trouvé un « terrain d’entente », concernant la construction du nouveau dépôt de bus du syndicat. Pour mémoire, la création de cet équipement vise à rassembler les entités disséminées entre la zone du Pulventeux, Longlaville et Thil, afin de générer des économies.

La CCAL a ainsi consenti à échanger son terrain situé sur la Zone d’activités commerciale de Mexy contre celui actuellement occupé par le Transport du Grand Longwy au Pulventeux… « À condition que la dépollution de ce site ne coûte pas trop cher », précise néanmoins Sege De Carli, vice-président de la CCAL et président du Sitral. Dans le cas contraire, l’intercommunalité céderait ses terres au syndicat pour 335 000 € HT, avec toutefois la possibilité d’étaler le paiement sur « dix ans, sans pénalités ».

Tirs croisés à la com’com


e-jacque-il-faut-transformer-le-parc-central-en-terrain-familial-photos-samir-kacef.jpg

ch-aries-pour-moi-le-parc-central-a-d-abord-une-vocation-economique.jpg
Au cœur d’un long ordre du jour, l’accueil des gens du voyage a de nouveau animé les débats de la com’com de l’agglomération de Longwy. Face au bureau, Edouard Jacque a renquillé dans le rôle de leader de l’opposition.

 

Après les explications du président Christian Ariès ( RL du 27/11 ), les réactions à la communauté de communes de l’agglomération de Longwy… Jeudi soir, l’accueil des gens du voyage a une nouvelle fois mis le feu aux poudres, à la CCAL. La mèche ? La délibération sur une demande de subvention au titre de la DETR 2015 (Dotation d’équipement des territoires ruraux), pour la restructuration de l’aire de Longwy-Longlaville. À la suite de dégradations, cet équipement a dû être fermé. Les travaux de réfection permettraient de rouvrir le lieu, dont la capacité passerait parallèlement de 32 à 40 caravanes.

Sur un montant de 900 000 € HT, la part d’autofinancement intercommunal s’élèverait à 450 000 €. « Elle sera couverte grâce à une décision de justice reconnaissant les malfaçons de l’équipement, réceptionné sans réserves… », glisse Christian Ariès. Au sujet des nouvelles réalisations, le président assure qu’en termes de subventions, « le conseil général a donné des réponses positives pour la réalisation de sept aires d’accueil, la relocalisation de l’aire de Mont-Saint-Martin et pour celle de grand passage aussi ».

Quels terrains d’accueil ?

Vice-président et maire saint-martinois, Serge De Carli est le premier à dériver sur la prise de compétence Accueil des gens du voyage, actuellement soumis au vote dans les conseils municipaux du territoire. « Des maires ont été mis en minorité, je les encourage… Si on ne la règle pas cette situation, on ne réglera rien. À Longwy, Longlaville, Mont-Saint-Martin, la question du déficit d’image, d’attractivité, d’emplois se pose… Quelque part, la collectivité que je dirige ( la Ville de Mont-Saint-Martin, NDLR) participe à l’attractivité du territoire. Seulement, nous sommes tirés vers le bas par cette problématique, que nous devons gérer avec humanité et en respectant l’application des droits et devoirs de chacun. Mais il ne faudrait pas que ce soit à trois communes de tout faire ! »

Dans le collimateur du président et vice-président, Édouard Jacque ne tarde pas à riposter : « Il n’y a pas, d’un côté ceux, qui veulent régler le problème, et de l’autre, ceux qui ne le souhaitent pas ». Pour appuyer son propos, l’ex-président de la CCAL « propose de transformer le Parc central (occupé illégalement, NDLR) en terrain familial avec une situation honorable ». Enfin, l’opposant pose la question de la localisation des cinq à six futures aires familiales, imaginées par Christian Ariès : « Je me souviens que les courageux maires de Longlaville et Mont-Saint-Martin ont proposé des terrains, mais je n’en ai pas vu d’autres. Le concitoyen, lui, veut savoir où elles seront implantées. Si vous pensez que le seul fait de prendre la compétence et d’obtenir des subventions réglera le problème… »

Christian Ariès, de son côté, semble ne plus trop savoir quoi penser… « J’ai du mal à comprendre votre raisonnement. D’une part, vous voulez transformer les sites du Parc central et de Longwy-Longlaville en aires familiales et de l’autre ; vous votez contre la prise de compétence. Si l’on ne me donne pas les moyens de chercher des solutions, je ne pourrai pas en trouver », conclut Christian Ariès, comme un appel aux municipalités devant encore s’exprimer sur la prise de compétence. Avant vendredi, elles étaient encore quatre : Fillières, Gorcy, Hussigny-Godbrange et Longlaville, l’issue de la consultation demeurant incertaine.

De son côté, la demande de subvention DETR a recueilli l’unanimité à la CCAL, avec deux absentions : celles d’Édouard Jacque et Cédric Aceti, maire de Cosnes-et-Romain.

Sécurité et sûreté

• Base de loisirs de Moulaine : Cet espace, à proximité de l’école de plein air et du centre aéré de la ville de Herserange, se prête au développement d’un projet plus global. À cet égard, la CCAL a décidé de prendre la compétence de gestion et d’entretien de la base à compter du 1er janvier 2015. Motion votée à l’unanimité par les élus herserangeois.

• Prise de compétence sécurité : en 2012, la CCAL a lancé une étude de sécurité et de sûreté publique (ESSP) sur les communes de Longwy, Mont-Saint-Martin, Rehon, Herserange, Longlaville, Gorcy et Haucourt-Moulaine, avec pour objectif d’identifier les dynamiques de la délinquance et permettre la construction d’une politique partagée de prévention de la délinquance. Maintenant la CCAL, souhaitant poursuivre le travail engagé, a décidé d’adopter la compétence CISPD (conseil intercommunal de prévention de la délinquance). Le maire a été suivi à l’unanimité pour cette prise de compétence qui s’inscrit dans la dynamique développée par la Ville : police municipale, programme pluriannuel de vidéo protection, prévention spécialisée dans le cadre d’une convention avec le conseil général 54.


Date de création : 28/12/2014 @ 10:40
Dernière modification : 28/12/2014 @ 10:46
Catégorie : Revue de Presse CCAL
Page lue 1251 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Images au hasard...

Equipe Municipale 2014-2020

Recherche



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Webmaster - Infos
© Skin - Création VracInfo  W3C CSS  Skin adaptation v4.6 - charli77 Skins
^ Haut ^