Municipalité

Associations & Artistes

Fête de la Sorcière - Comité des Fêtes

Associations

Artistes Peintres

Revue de Presse CCAL - 2017-04


 

Agglomération de Longwy : taxe, piscine et subventions font débat entre élus


Courte séance à la communauté d’agglomération de Longwy. Ce qui n’a pas empêché les élus d’afficher des désaccords concernant la cotisation foncière des entreprises et le vote de subventions.


le-maire-de-villers-la-montagne-xavier-paluszkiewicz-s-offusque-de-la-hausse-de-la-cotisation-fonciere-des-entreprises-cfe-photo-archives-rene-bych-1493400986.jpg

Séance express, jeudi soir, à la communauté d’agglomération de Longwy. Avec un ordre du jour peu chargé mais quelques échanges témoignant de points de vue divergents. C’est le maire de Villers-la-Montagne qui monte le premier au créneau. Alors que le président Christian Ariès fait prendre acte à l’assemblée que le taux de la cotisation foncière des entreprises (CFE), votée le 30 mars, ne sera pas de 25,76 % mais de 25, 71 %, Xavier Paluszkiewicz s’offusque qu’on puisse se réjouir de cette baisse minime. « En réalité, la hausse de la CFE est une escroquerie. Je veux bien jouer la carte de la solidarité, mais pour les entreprises de ma commune cela représente un doublement des tarifs sur cinq ans. C’est ubuesque », clame l’élu qui annonce avoir adressé un courrier à tous les entrepreneurs basés sur sa commune. Le président lui rétorque que sur les 21 communes qui composent la CAL cela représentera une baisse pour des entreprises installées par exemple à Longlaville ou Gorcy. « En raison de la mise en place de la fiscalité professionnelle unique, nous devons harmoniser les taux sur toutes les communes de la communauté d’agglomération. »

Huit recours

Intervention suivante, lors du vote des subventions. Christian Basso annonce d’emblée que les représentants de Lexy voteront contre. « Cela n’entre pas dans les compétences de l’intercommunalité.

À Lexy, on aide au niveau communal, mais ce n’est pas du ressort de l’agglo. D’ailleurs nous attaquerons ces décisions au tribunal administratif. » En fin de séance, Christian Ariès indiquera d’ailleurs que la commune de Lexy a entamé « huit recours contre des délibérations du conseil communautaire ».

Les piscines refont surface

À l’issue de la séance, lors des points divers, Marie-Thérèse Sohyer, de Longlaville, s’est inquiétée du devenir de la piscine de sa commune qui accueille des scolaires, mais aussi d‘autres activités. « Une rumeur évoque sa fermeture prochaine. Qu’en est-il ? »

Christian Ariès a rappelé que, depuis 2015, les piscines étaient du ressort de l’intercommunalité et représentent « un coût élevé. À terme, elle fermera pour être intégrée dans le pôle aquatique du territoire. On verra si les activités qui s’y tiennent peuvent être transférées », répond le président qui ajoute : « On verra s’il faut anticiper la fermeture. Mais aucune décision n’est prise. »

Serge De Carli, en tant que directeur d’école, souligne que « certaines de mes classes de maternelle y vont. Je ne vois pas comment on pourrait les basculer ailleurs. Ou alors cela signifie que les petites et moyennes sections n’y iraient plus. La piscine a un coût, oui, c’est vrai. Mais c’est de l’éducation de nos enfants dont il s’agit. De plus la piscine de Longlaville accueille aussi des personnes en situation de handicap ou en rééducation. » Façon de dire non à une fermeture anticipée.


Date de création : 06/05/2017 @ 17:18
Dernière modification : 06/05/2017 @ 17:20
Catégorie : Revue de Presse CCAL
Page lue 374 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Images au hasard...

Fillières et environs sous la neige

Recherche



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Webmaster - Infos
© Skin - Création VracInfo  W3C CSS  Skin adaptation v4.6 - charli77 Skins
^ Haut ^