Municipalité

Associations & Artistes

Fête de la Sorcière - Comité des Fêtes

Associations

Artistes Peintres

comite/petit logo.png Fête de la Sorcière - Comité des Fêtes - Fête de la Sorcière, un aperçu des précédentes éditions


Ensorcelante Fête de la Sorcière

La sorcière, on l’imagine avec un nez crochu et des mauvais sorts plein la bouche. Malgré tout, elle attise la curiosité. Pour la Fête en son honneur, plus de 3 500 visiteurs se déplacent chaque année à Fillières. Comme hier. Alors, question : en quoi la sorcière est-elle sympa ? « Moi je suis bonne avec les enfants, annonce Maria. Mais en réalité, je suis un elfe des bois. » Ça compte pas ! Nadège, elle, revendique son statut de « sorcière maudite ». Revenant de Brocéliande, elle fait valoir : « Nous sommes nécessaires pour sortir d’un quotidien trop plat. Les gens ont besoin de mondes parallèles et de magie afin de s’évader. » Un point pour elle. Margaux, pour sa part, serait plus une sorcière Guide du Routard… « Ici, on accueille les visiteurs dans notre village, avec des produits du terroir, des rencontres sympathiques… Et puis c’est un endroit un peu magique. Mais il faut le voir pour comprendre. » Ensorcelant comme marketing !

 

lou-lafrousse-et-la-sorciere-les-echassiers-effrayants-n-ont-visiblement-pas-eu-envie-d-adoucir-l-image-des-ensorceleuses-photo-rl-1498411916.jpg

 

 

un-peu-de-pedagogie-a-la-maison-de-la-sorciere-morgane-est-parvenue-a-convaincre-leo-6-ans-et-son-petit-frere-sacha-2-ans-tres-effraye-au-depart-que-les-sorcieres-n-etaient-finalement-pas-si-mechantes-ou-les-a-t-elle-.jpg
il-ne-faut-pas-se-fier-a-ses-atours-tres-rougeoyants-sous-ses-airs-menacants-margaux-est-une-sorciere-serviable-toujours-prete-a-vanter-le-cote-accueillant-de-son-village-photo-rl-1498411916.jpg
pour-sa-20e-edition-la-fete-de-la-sorciere-a-une-nouvelle-fois-rempli-le-coeur-de-fillieres-de-promeneurs-de-gourmands-de-familles-et-de-petits-et-grands-enfants-aimant-jouer-a-se-faire-peur-photo-rl-1498411916.jpg
nadege-la-sorciere-maudite-et-marie-l-elfe-des-bois-font-la-paire-et-meme-un-trio-avec-devka-le-chien-loup-photo-rl-1498411916.jpg
sorciere-de-la-mer-chloe-a-gauche-a-egalement-pris-son-quart-a-la-maison-de-la-sorciere-alors-sympa-ou-pas-ah-moi-je-suis-la-mechante-celle-qui-noie-les-marins-et-les-pecheurs-mais-aujourd-hui-c-est-la-fete-et-il-n-.jpg
giovanna-et-sebastien-deux-apprentis-sorciers-se-sont-glisses-au-sein-de-ce-groupe-de-pensionnaires-de-l-aeim-de-haucourt-saint-charles-mais-chut-ils-agissent-sous-cape-photo-rl-1498411916.jpg

Et revoilà les lavandières !

 

beaucoup-de-travail-en-ce-jour-de-repos-hebdomadaire-photo-rl-1498668429.jpg

 

 

Les années passent, les belles choses restent. Aussi, après les avoir découvertes lors des manifestations de la Renaissance fenschoise, les lavandières de l’association Le Toit ont renoué avec les métiers d’autrefois et remporté un très grand succès auprès de leurs admirateurs et admiratrices de passage tout au long de cette journée. Comment, pourquoi ? En participant à la traditionnelle fête des Sorcières à Fillières ce dimanche, et en faisant revivre ce métier d’antan, ou plutôt en montrant comment on lavait son linge autrefois. Plus blanc que blanc ! Beaucoup de monde est venu leur rendre visite. Certains, avec humour, leur ont fait remarquer que depuis, les machines à laver avaient vu le jour, mais qu’importe ! A la main, il ne restait plus rien, même

les taches les plus tenaces n’ont pas résisté au tapage, lavage, rinçage et essorage. Les lavandières ont

accompli leur mission, les fans en redemandent.

Ce sera pour une prochaine fois…

Sorcières en vue à Fillières
petites_mains.jpg

 

 Elles sont huit, huit petites mains qui travaillent depuis six mois dans le secret de leur atelier afin de créer des décorations plus diaboliques les unes que les autres pour la Fête de la sorcière, qui aura lieu ce dimanche 25 juin. Angela, Carla, Anne-Marie, Sylvie, Marie, Céline, Gilbert et Vincent se sont retrouvés chaque lundi de 13h30 à 18h, depuis janvier dernier pour imaginer et créer la décoration qui donnera son caractère si particulier à l’événement. Des kilomètres de fanions vont enguirlander les rues du village, des balais gigantesques signaleront l’entrée des différents bâtiments sans oublier les incontournables chapeaux de sorcières qui seront à vendre ainsi que des broches : « Même les parasols auront leurs chapeaux de sorcières, précise Anne-Marie. Notre objectif était de créer beaucoup de décos afin, pour la vingtième édition, de transformer le village. Beaucoup d’objets ont été fabriqués avec de la récup. » Et ce avec un talent certain ! Dimanche 25 juin, à partir de 10 h, à Fillières. Entrée : 2 €.

 

Fillières attend ses sorcièresNadege1.jpg

 

Dimanche, Fillières, près de Longwy, va accueillir la 20e édition de la Fête de la sorcière. Le comité des fêtes a œuvré toute l’année pour que la potion soit diabolique. Tous les ingrédients ont été réunis pour que l’événement soit couronné de succès : près de 150 bénévoles, des artisans, mais aussi des artistes peintres, des sculpteurs, des photographes seront présents dans les granges du village.

Pour la 20e édition, le comité a misé sur les animations qui vont être nombreuses et variées : une troupe médiévale ambulante, La Marotte Compagnie Joyeuse, les Échassiers, La Frousse, Loup et bien sûr la Sorcière, La Compagnie Zazam… Les visiteurs trouveront également de quoi se restaurer…

Fête de la sorcière à Fillières: c’est la vingtième édition

Dans quelques jours, Fillières sera en effervescence. Ce village lorrain qui compte quelque 500 âmes accueillera des hôtes troublantes et effrayantes : les sorcières.

 

au-detour-d-une-ruelle-les-visiteurs-rencontreront-sans-nul-doute-des-sorcieres-attention-aux-sorts-photo-rl-1498061144.jpg

 

C’est devenu au fil du temps une tradition. Chaque année, le troisième dimanche de juin, les sorcières ont pris l’habitude de se retrouver à Fillières pour un sabbat un peu particulier. Les villageois ont depuis sauté sur l’occasion pour organiser une grande fête qui accueille quelque 5 000 visiteurs.

Cette fois encore, Hervé Ball, le président du comité des fêtes et son comité ont œuvré toute l’année pour que la potion soit diabolique. Tous les ingrédients ont été réunis pour que cette fête soit couronnée de succès une fois de plus : près de 150 bénévoles et pas seulement des Fagnats mais des passionnés venus des villages alentours, des artisans de bouche dont certains comme Michel Meyer, vigneron alsacien qui sera présent avec sa fameuse cuvée de la sorcière, ou encore Jojo l’andouille. Une centaine au total, mais aussi des artistes peintres, des sculpteurs, des photographes exposeront leurs œuvres dans les granges du village.

Pour cette édition particulière, le comité a misé sur les animations qui vont être nombreuses et variées : « Nous avons décidé de mettre les petits plats dans les grands, souligne Hervé Ball, en misant tout sur les animations. Nous aurons une troupe médiévale ambulante, La Marotte Compagnie Joyeuse, les Échassiers, La Frousse, Loup et bien sûr la Sorcière, La Compagnie Zazam, une association de Nancy qui apprendra aux visiteurs de s’exercer à la calligraphie et ce, après avoir taillé des roseaux.»

Un espace ludique sera consacré à cette compagnie qui proposera aux visiteurs des jeux délirants et insolites. «Nous accueillerons aussi la Caverne du Gobelin, notre partenaire des soirées jeux de société. Les Am' Acteurs, une troupe de théâtre ambulant de Longuyon jouera des saynètes au fil de l’après-midi. Nous aurons aussi les Lavandières de Fontoy qui remportent chaque fois un franc succès.»

Une exposition

La Maison de la Sorcière accueille une conteuse. «Pour la vingtième, nous avons préparé une exposition retraçant les moments insolites, amusants qui ont marqué toutes les manifestations depuis 97, ce sera l’occasion de remonter le temps», souligne Hervé Ball.

Et de réaliser que cette idée de Serge Brissette et Jean-Pierre Clesse de remplacer le comice agricole de l’époque par une fête de la Sorcière a été, en quelque sorte, diabolique. « C’était à la fois original et osé. Pour la première, il y avait déjà 60 exposants et 3 000 entrées. »

La fête sera ouverte à partir de 10 h, le prix de l’entrée est de 2 €. Les affamés pourront savourer de la porchetta, burgers ou des salades composées à moins que leur choix se porte sur le barbecue.

Quant aux gourmands, gaufres, muffins, barbe à papa, glaces seront à vendre et à savourer sans modération. La journée s’achèvera par un bal populaire et le bûcher de la sorcière.

 

 

Les sorcières à Fillières

 

les-sorcieres-s-invitent-a-fillieres-dimanche-photo-archives-rl-1467315144.jpg

Les sorcières reviennent à Fillières avec un peu de retard cette année. Elles seront dans les rues de ce village du Pays-Haut, près de Longwy, dimanche, à partir de 10h. Et elles ne seront pas seules. Le comité des fêtes et ses bénévoles ont prévu un cocktail d’animations.

Environ 90 artisans seront présents, histoire de déguster de bons produits, un glacier, un apiculteur, un boulanger… Des objets d’art mais aussi des vêtements seront en vente.

Tout au long de la journée, des artistes de rue animeront la commune : La Frousse et Lou , les échassiers, un orchestre belge, Les Sorcières en folie.

Une conteuse partagera des histoires de sorcières. Et, les Am’acteurs déambuleront et proposeront des jeux du Moyen-Âge. La chorale Le Kaleidophone donnera de la voix à l’église à 15h.

Tarifs : 2€, gratuit pour les moins de 12 ans.

Les sorcières se préparentphoto-rl-1467131250.jpg

 

Cette année, les bénévoles de la Fête de la sorcière ont décidé de mettre les bouchées doubles pour décorer le village. L’univers de la sorcellerie s’affichera dans de nombreux endroits du village ce dimanche 3 juillet, à Fillières. Et cerise sur le gâteau, le comité des fêtes a fait appel à Hubert Sibella et Dominique Reinert pour réaliser de grandes toiles sur le thème de cet événement annuel. Hubert Sibella a rejoint le rang des bénévoles dès son arrivée dans la commune, il y a dix ans. Cette fois-ci, il met son talent de peintre au service de cette manifestation qui attire chaque année de nombreux visiteurs. Avec Dominique Reinert, ils ont commencé en mars dernier à réfléchir à la réalisation de trois grands tableaux d’environ 2m de hauteur sur 1,5 m de large. Les toiles ont été tendues sur des châssis en bois, puis les peintures réalisées. Elles vont être accrochées sur des façades aux entrées du village, histoire de bien accueillir le public. « On a fait assez simple pour que ce soit visible de loin », souligne l’artiste, qui a pris plaisir à réaliser ce travail et s’est mis au service du village. En supplément, Hubert Sibella s’est fait plaisir avec un portrait de sorcière, pas vraiment sympathique, mais qui invite à la suivre… La peinture devrait être accrochée à la fenêtre d’une petite cabane en bois qui va être aménagée sur le thème du jour. Toutes ces belles réalisations pourront être utilisées chaque année par le comité des fêtes, qui pense déjà aux 20 ans, qui se dérouleront l’an prochain.

En attendant, rendez-vous dimanche, à partir de 10h, de nombreux artisans seront présents ainsi que des artistes de rue. Le tout dans un cadre consacré à ces drôles de dames aux chapeaux pointus et aux nez souvent crochus…

Tarifs : 2 €, gratuit pour les moins de 12 ans.


Fête de la sorcière, en attendant les 20 ans

Cette année, la Fête de la sorcière de Fillières aura lieu dimanche 3 juillet. Environ 90 exposants seront présents, sans oublier des artistes de rue, des peintres et des… sorcières.

l-atelier-des-petites-mains-n-a-pas-menage-sa-peine-pour-decorer-le-village-pour-la-19-e-edition-de-la-fete-de-la-sorciere-qui-aura-lieu-dimanche-3-juillet-photos-rene-bych-1466612319.jpg

 

La 19e édition de la Fête de la sorcière à Fillières aura lieu dimanche 3 juillet, à partir de 10h. Un décalage d’une semaine par rapport aux années précédentes, pour éviter de se retrouver en concurrence avec la Cavalcade organisée à Villerupt le 26 juin.

« On avait peur de manquer de bénévoles, certains ont des enfants au collège à Villerupt », explique le président du comité des fêtes de Fillières, Hervé Ball. Petit hic, les exposants sont habitués à réserver leur 4e dimanche de juin pour ce rendez-vous à Fillières. Résultat : leur nombre est en légère baisse : « Ils seront environ 90. On n’est pas loin du nombre habituel , relativise le responsable qui compte sur un facteur important pour la réussite de la manifestation : le soleil. « Pour l’instant, la météo s’annonce clémente… »

Les badauds pourront donc comme d’habitude retrouver des stands dédiés aux artisans de bouche, avec un marché paysans, mais aussi un glacier, un apiculteur, un boulanger… Aux plaisirs des papilles s’ajoutera celui des yeux avec des objets d’art comme des bijoux, des cadres décoratifs mais aussi des vêtements.

Des artistes présenteront également leurs œuvres et profiteront de la journée pour montrer leurs talents en pratiquant leur art, comme la peinture par exemple.

Les deux grands axes du village seront donc bien occupés. Et les visiteurs pourront trouver de quoi se restaurer au terrain de football qui, le soir, accueillera également le bal et l’embrasement de la bûle, vers 22h45.

Tout au long de la journée, des artistes de rue animeront la commune. La Frousse et Lou, les échassiers, ne passeront pas inaperçus tout comme l’orchestre belge. Les Sorcières en folie, qui jouera de la musique bavaroise. Une conteuse se baladera et partagera des histoires de sorcières. Et, les Am’acteurs déambuleront et proposeront des jeux du Moyen Age. Le Kaleidophone donnera de la voix à l’église à 15h. « Une quarantaine de choristes seront présents », apprécie Hervé Ball. Le musée campagnard sera ouvert toute la journée et la maison de la sorcière accueillera les plus téméraires pour des activités interactives… Plus de 120 bénévoles seront aux manettes de cette journée.


les sorcières seront au rendez-vous

Depuis janvier dernier, un atelier des petites mains a ouvert ses portes au 1er étage de la mairie de Fillières, les vendredis après-midi, afin de préparer la décoration du village pour la Fête de la sorcière. Le rendez-vous est fixé au dimanche 3 juillet. Les badauds pourront donc comme d’habitude retrouver des stands dédiés aux artisans de bouche, des objets d’art mais aussi des vêtements. Des artistes présenteront également leurs œuvres et profiteront de la journée pour montrer leurs talents en pratiquant leur art, comme la peinture par exemple. Les visiteurs pourront trouver de quoi se restaurer au terrain de football, qui le soir accueillera également le bal et l’embrasement de la bûle, vers 22h45. Tout au long de la journée, des artistes de rue animeront la commune. Tarifs : 2 €, gratuit pour les moins de 12 ans.

 

l-atelier-des-petites-mains-n-a-pas-menage-sa-peine-pour-decorer-le-village-pour-la-19e-edition-de-la-fete-de-la-sorciere-qui-aura-lieu-dimanche-3-juillet-photo-rene-bych-1465566621.jpg

ces-dames-ont-fait-preuve-d-imagination-pour-parer-les-benevoles-et-le-village-photo-rene-bych-1465566621.jpg

 

 

PHOTOS. Fillières : les sorcières sont de sortie

afin-de-partager-sa-passion-pour-la-mosaique-avec-les-plus-jeunes-michel-libolt-a-mise-sur-les-heros-de-cars-photo-samuel-moreau.jpg
composee-de-benevoles-de-l-organisation-la-police-des-sorcieres-patrouille-pour-s-assurer-que-le-charme-de-la-fete-opere-photo-samuel-moreau.jpg
ici-pas-de-potions-mais-des-confitures-et-autres-produits-quot-maison-quot-photo-samuel-moreau.jpg
pas-de-debordement-dans-la-foule-le-clan-wotanheliden-y-veille-photo-samuel-moreau.jpg

difficile-d-echapper-aux-charmes-de-nadege-la-sorciere-et-de-charlotte-son-boa-constrictor-photo-samuel-moreau.jpg

Depuis ce dimanche, la Fête de la sorcière de Fillières est majeure... A l'occasion de sa 18e édition, la manifestation a prouvé tout son potentiel ensorcelant. La preuve en images pour les impies.

 

 


C’est la salsa des sorcières…
photo-archives-rl.jpg

 

les-quelque-150-benevoles-impliques-dans-l-animation-de-la-fete-de-la-sorciere-ce-dimanche-28-juin-a-fillieres-ont-prepare-de-quoi-surprendre-les-visiteurs-photo-archives-rl.jpg

Pas question de chasse aux sorcières à Fillières dimanche. Bien au contraire, ces dames sont les bienvenues dans le village situé près de Longwy. Elles sont les vedettes de cette manifestation annuelle qui mobilise 150 bénévoles.

Pour cette 18e édition, le comité des fêtes, qui organise les festivités, a décidé de mettre les bouchées doubles. Aux artistes et artisans qui seront présents, s’ajoutera un marché paysan, où les visiteurs pourront se fournir en produits de la ferme.

Tout au long de la journée, les animations vont se succéder grâce à la venue de la troupe médiévale Les Compaings du Loup Vert, des lavandières de Fontoy, de la Compagnie de la Hache et des impressionnantes sœurs Têtes à Poux montées sur des échasses. Ces dernières sèmeront la terreur là où elles passeront.

La Maison de la sorcière sera ouverte et les plus curieux pourront y goûter des potions magiques concoctées par Elixuse ! À l’occasion de cet événement, le musée campagnard ouvrira ses portes. La journée se finira autour d’un bûcher et d’un bal…


Ces sorcières bien-aimées
les-sorcieres-et-les-benevoles-ont-prepare-quelques-sorts-de-leur-cru-photos-rl.jpg

 

sorciere.jpg

Dans quelques jours, les sorcières prendront possession du petit village de Fillières. En prévision de l’attitude de ses hôtes un peu particulières et surtout très exigeantes, les membres du comité des fêtes ont concocté un programme alléchant.

Plus de 150 bénévoles seront sur le pied de guerre : des Fagnats en majorité, mais pas que. On retrouvera également le comité des fêtes de Bréhain-la-Ville au complet, des personnes de Ville-au-Montois, Villerupt ou encore de Serrouville, car la tâche s’annonce ardue.

Un marché paysan…

 

En effet, pour ce 18e anniversaire, la manifestation accueillera pour la toute première fois un marché paysan. « Plusieurs personnes proposeront des produits de la ferme, explique Hervé Ball , l e nouveau président du comité des fêtes de Fillières. Elles seront installées dans un espace qui leur sera réservé, à savoir la rue des Jardins. Pour l’instant, on en a cinq ou six, en attente de confirmation. La deuxième innovation qui nous tenait particulièrement à cœur est l’utilisation de verres éco-cup, afin de donner une touche écolo à l’ensemble. Il y aura donc des verres personnalisés sur le thème de la sorcière. Les visiteurs devront acheter leur verre. Libre à eux ensuite de le garder en souvenir ou de le rapporter en échange d’une consigne. Cela évitera d’en trouver un peu partout dispersés dans la nature ».

…et beaucoup d’autres choses

 

Outre les exposants artisans, de nombreuses animations sont inscrites au programme de cette journée diabolique. Les Compaings du Loup Vert, une troupe médiévale, va installer un camp au milieu duquel diverses activités seront proposées. On notera aussi le retour, après des années d’absence, des célèbres lavandières de Fontoy : succès assuré pour cette attraction peu banale.

La compagnie de la Hache, une association briotine impressionnante, présentera divers jeux anciens. Quant aux sœurs Têtes à Poux, montées sur des échasses, elles déambuleront à travers le village, sorcières impressionnantes qui réservent quelques frayeurs aux passants. « Nous ouvrirons comme d’habitude la Maison de la Sorcière que chacun pourra visiter. Il y aura moyen de se désaltérer avec une des potions magiques concoctées par Elixuse. Une autre innovation pour cette année exceptionnelle : un concours. Nous avons créé un immense chapeau couvert de boutons. Le défi sera de deviner leur nombre », souligne le président. La restauration sera évidemment assurée .

« Nous avons essayé d’innover cette année mais cela n’a pas été sans mal. Il reste encore beaucoup de travail pour que cette fête, qui attire selon les années entre 3 000 et 4 000 personnes, soit un succès ».

Dimanche 28 juin, le village de Fillières deviendra, l’espace d’une journée, un véritable repaire de sorcières. Et celles-ci ont la ferme intention d’en profiter. Ce qui devrait faire le bonheur des milliers de visiteurs habituels.

 

 

Des sorcières bien-aimées

Au fond d’une demeure étrange et lugubre, les enfants observent, fascinés, un serpent caché sous la cape de la sorcière.   Photos Samuel MOREAU.

Atmosphère étrange et inquiétante, hier, dans les rues de Fillières. Alors que des centaines de personnes se pressaient vers le cœur du village, une odeur de magie noire et de sorcellerie flottait dans l’air. Plongée dans un monde mystérieux et ténébreux, pour la 16e édition de la Fête de la sorcière…

La place principale fourmille de badauds et de familles, profitant de l’accueil des 180 bénévoles environ, mobilisés sur la manifestation, et d’un peu moins d’une centaine d’artisans. Tout à coup, une musique parvient aux oreilles des visiteurs : la Marotte compagnie joyeuse, troupe médiévale du Nord de la France, fait une entrée remarquée et appréciée dans cette journée festive. Un peu plus loin, alors qu’un petit garçon tente d’approcher un stand de bonbons, trois sorcières surgissent pour déverser sur lui une pluie de confettis ! Lui ont-elles jeté un mauvais sort s’inquiètent ses parents ? Plutôt une grosse dose de bonne humeur !

« La verte, c’est un venin mortel »

À l’entrée d’une ruelle, une demeure dont la porte est ouverte intrigue. En guise d’accueil, la petite sorcière Shanna propose de drôles de potions : « La verte, c’est un venin mortel, et la rouge c’est pour rajeunir » , prévient-elle alors que le mauvais choix a déjà été fait… À l’intérieur, la lumière est faiblarde, l’ambiance lugubre. Seuls les plus téméraires osent s’y risquer. Et pour cause, la sorcière Nadège est en train de s’amuser avec un serpent. Tout comme une autre de ses comparses, au fond de la pièce. Les enfants présents pourraient se sauver en courant. Au lieu de cela, ils sont fascinés par le spectacle.

Quelques minutes plus tard, la petite sorcière Shanna a quitté son poste de distribution de potions mortelles. Elle est munie de son balai magique et prend son élan… Mais la petite ne décollera pas d’un millimètre. La magie ne peut pas tout, visiblement.

Pendant ce temps-là, à l’entrée de Fillières, quelques visiteurs profitent de l’ouverture du musée campagnard pour se protéger un peu du vent.

Au bûcher !

Le grand moment que le tout le monde attend n’arrivera qu’au cours de la soirée, lorsque la grande sorcière sera menée au bûcher afin de conjurer le sort. Après une telle journée, les enfants seront enfin prêts à bien dormir… ou à faire de terribles cauchemars, rattrapés par les sorcières !

Les sorcières attendent les visiteurs

La 16e édition de la fête de la sorcière est en péril. Annabelle, reine de la fête, a perdu son serpent. Va-t-on réussir à le trouver ? La 16 ème édition de la fête de la sorcière est en péril. En effet, Annabelle, la reine de la fête a perdu Siffliiicat, son serpent. Coquelourde, Roussette et Castagrogne vont elles réussir à le retrouver et ce grâce à la marotte magique? Le suspens est entier..

Annabelle avec Siffliiicat, son fidèle compagnon.  Photo RL

La 16e édition de la fête de la sorcière aura lieu ce dimanche 23 juin dès 10h. Depuis quelque temps déjà, dans le village, les sorcières s’affairent et s’inquiètent. Annabelle, reine de la fête, a perdu son serpent. Dialogue décalé entre sorcières (juste pour rire) : « Dépêche-toi Coquelourde, la lune va bientôt se coucher et il faut vraiment parler de la fête qui accueillera toutes nos sœurs ! » Deux minuscules silhouettes se glissent entre les chênes centenaires de la forêt de Fillières : « Pressons-nous, l’instant est grave ! » murmure Roussette. « J’espère que Castagrogne n’aura pas oublié la marotte magique. »

« Oh, vous êtes là, ce n’est pas un temps à mettre une sorcière dehors, interrompt Castagrogne, j’espère que la chose est d’importance sinon, je vous préviens, le philtre de jeunesse que vous m’avez demandé, je le verse dans la mare aux grenouilles, alors… ? » « Castagrogne, murmure Roussette, tu sais que nos sœurs se réunissent aujourd’hui pour la grande fête annuelle qui a lieu à Fillières ? » « Et alors, où est le problème ? Les bateleurs seront là, la rue Gourmande va regorger de marchandises et de douceurs ! » « Mais il y a un problème, souffle Coquelourde, Annabelle refuse de venir, elle a perdu Siffliiicat, son serpent ! » « Pfff, souffle dédaigneuse Castagrogne, et alors ! On n’a nul besoin de cette prétentieuse et de son ver de terre ! » « Attends, plus de 5 00 0 personnes viennent pour les voir, elle et son serpent, si elle ne le retrouve, la fête de la sorcière ce sera fini, fertig, finito, finish, il faut que tu nous prêtes la marotte magique, elle seule pourra nous sauver ! » « Pas question ! » « Alors, je fais appel à notre reine des sorcières, la grande Méphista, tu devras affronter sa colère si la fête est un fiasco ! » Furieuse, Castagrogne jette à terre d’un geste rageur la marotte qui, sous le choc, se brise en morceaux. « C’est terrible, jamais on n’arrivera à retrouver Siffliiicat et la fête sera un désastre, se lamentent en chœur Roussette et Coquelourde » Devant le désespoir de ses copines, et surtout appréhendant la colère de Méphista, Castagrogne sort de dessous ses hardes un sceptre : « Tenez, la voilà, la marotte magique ! » « Vite, vite, le chaudron, les herbes, vite, répétons les formules magiques avant que la lune disparaisse et la fête avec ! » « Abracadabrante, par la lune et les grenouilles, faite que Siffliiicat revienne auprès d’Annabelle, la reine de la fête. » Psss, psss : « On a réussi, Siffliiicat est de retour ! »

Les sorcières envahissent Fillières

Les sorcières débarquent   à Fillières, demain, pour une journée et une soirée riches en surprises et en émotions.  Photo  Étienne JAMINET

Tremblez petits et grands ! Demain, les rues de Fillières seront infestées de sorcières pour la 16e année consécutive. « Une sortie idéale pour les familles » , rassure, pour les plus peureux, Malek Boussalem, adjoint au maire et membre du comité des fêtes.

Pour cette fête de la sorcière, 180 bénévoles seront mobilisés. Le public pourra profiter de nombreuses animations et de plusieurs points de restauration. Au total, une centaine d’artistes et d’artisans seront éparpillés un peu partout dans le village. Dans les rues ou dans les granges. La moitié d’entre eux sont nouveaux cette année. Et tout a été fait pour que les visiteurs en prennent plein les mirettes : animations de rue, orchestre ambulant avec des musiciens déguisés, joyeuse troupe médiévale, sculpteur de ballons, magicien ou encore sorcière au serpent sont au programme. Sans oublier les manèges, les châteaux gonflables et les portes ouvertes au Musée campagnard.

La soirée s’achèvera par un bal donné au pied du grand bûcher sur lequel la sorcière se consumera dans les flammes, afin d’expurger toutes les craintes passées, présentes et à venir du village de Fillières. Les braises de la tradition, elles, ne sont pas prêtes de s’éteindre.

Dimanche ensorcelé

Nouveau rendez-vous avec les sorcières dimanche à Fillières. Photo Archives RL
Demain, dès 10h, de nombreuses animations sont prévues à Fillières tout au long de la journée à l’occasion de la Fête de la sorcière. A découvrir : sorcières, spectacles de rue, stands et jeux pour les enfants, présence d’exposants, d’artisans, et pour finir un bal et un bûcher nocturne.

Date de création : 29/05/2018 @ 13:44
Dernière modification : 29/05/2018 @ 13:51
Catégorie : Fête de la Sorcière - Comité des Fêtes
Page lue 470 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Images au hasard...

Fête de la Sorcière 2013 - Décorations dans le village

Recherche



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Webmaster - Infos
© Skin - Création VracInfo  W3C CSS  Skin adaptation v4.6 - charli77 Skins
^ Haut ^