Municipalité

Fermer Revue de Presse

Fermer Revue de Presse CCAL

Fermer Vivre à Fillières

Fermer Equipe Municipale

Fermer Exploitation Forestière

Fermer Travaux

Fermer Projets

Fermer Ecole

Fermer Vie Sociale et Jeunesse

Associations & Artistes

Fermer Fête de la Sorcière - Comité des Fêtes

Fermer Associations

Fermer Artistes Peintres

Revue de Presse - 2012-08


 

Cathy et Jean-Louis

Photo RL.

Samedi, en mairie de Fillières, Jean-Louis Brugger, délégué médical domicilié à Entrange, a uni sa destinée à celle de Cathy Blondel, conseiller juridique, domiciliée à Entrange en résidence à Fillières.

Nos meilleurs vœux de bonheur.

Mme Chantal Alessio

Nous apprenons le décès de Mme Chantal Alessio, née Mansuy, survenu le lundi 20 août, à l’âge de 56 ans. Née à Villerupt le 5 octobre 1956, la défunte avait uni sa destinée à celle de Luciano Alessio le 24 avril 1993 à Villerupt, époux qu’elle avait eu la douleur de perdre le 13 février 2001. Mme Alessio était mère d’une fille Jennifer qui lui a donné 5 petits-enfants Evan, Nolan, Sullivan, Maya, Savannah. Le corps repose à la chambre funéraire Z avatti, salon Iris à Cantebonne.

La cérémonie religieuse sera célébrée le jeudi 23 août, à 15h, en l’église de Fillières, suivie de l’inhumation au cimetière communal dans le caveau de famille.

Nos condoléances à la famille.

Fillières plus vivante que jamais

Photo Etienne JAMINET
Fillières, jolie commune du Pays-Haut, ne manque ni d’atouts ni de caractère. Nécropole, musée campagnard, calvaire, anciennes demeures restaurées… Ses habitants, les Fagnats, font vivre leur village grâce à dix associations. Suivez le guide.

Un village bien vivant au riche patrimoine

À Fillières, se trouve l’une des cinq nécropoles nationales de Meurthe-et-Moselle. Elle a été créée en 1919 et le monument a été érigé   en 1921, Comme a pu le découvrir la délégation de l’office de tourisme lors d’une visite guidée par le maire.  Photos Étienne JAMINET

Fillières, ses 510 habitants, les Fagnats, sa nécropole, son Musée campagnard, sa fête de la sorcière ou encore ses croix et calvaires. Il faut savoir prendre le temps de découvrir ce patrimoine. Cinq bonnes raisons de s’attarder dans les rues de Fillières.

Le musée campagnard

Le premier lieu où l’on se laissera guider pour une balade dans le temps, c’est au Musée campagnard. Dans cette grange sont réunis des centaines d’objets liés à la vie dans les campagnes. Pour guider lles visiteurs, des bénévoles de l’association Les Hasseus de Lorraine (vieilles choses en patois lorrain), parmi lesquels l’incontournable Serge Brissette. Un tracteur, une arracheuse de pommes de terre, une écrémeuse, de vieux habits, des fers à repasser… Cette caverne d’Ali Baba a vu le jour grâce à des dons. « C’est toute mon enfance », apprécie Mme Nicolas, guide bénévole lors des visites dominicales de l’office de tourisme du pays de Longwy, dans la cité des Émaux.

La nécropole

Il faut sortir du village pour aller découvrir la nécropole nationale, l’une des cinq en Meurthe-et-Moselle. Chaque année, la bataille du 22 août 1914 est commémorée le dimanche suivant cette date anniversaire. Pour le 100 eanniversaire, en 2014, la commémoration revêtira une plus grande dimension encore. « Près d’un millier de personnes ont été enterrées là, dont certains dans des fosses communes », précise le maire Francis Herbays.

Les croix, calvaires et la chapelle

Autre patrimoine de ce joli village lorrain, les croix et calvaires. Parmi eux, la croix du Hallier, la plus ancienne qui date de 1611.

Une petite chapelle située à proximité de l’église a été restaurée. Dedans, se trouve un cénotaphe, monument élevé à la mémoire d’une personne. Gilbert Bosso, président de la section des anciens combattants, est très attaché à ce petit patrimoine, qui a longtemps été laissé à l’abandon avant d’être restauré. Fermée, il faut demander la clef pour découvrir l’intérieur de cette petite chapelle.

Les maisons et la mairie

À Fillières, de jolies maisons ont été restaurées. La plus ancienne d’entre elles, date de 1683.

« Un descendant du maréchal Bassompierre, gouverneur de la citadelle de Rodemack est venu se retirer dans cette maison », explique Gilbert Bosso.

L’ancien pensionnat des sœurs de la Providence, un grand bâtiment en pierres de taille, accueille aujourd’hui la mairie, des associations…

Et, insolite dans cette bâtisse une chapelle. Mais là encore, il faut les clefs pour pouvoir l’admirer.

Les habitants

Fillières est une commune dynamique, dix associations la font vivre, avec en point d’orgue la fête de la sorcière, pour laquelle tous les habitants mettent la main à la pâte.

Maisons fleuries : le jury est passé

Le jury avait rendez-vous devant le beau parterre fleuri   de la mairie de Fillières.  Photo RL

Le concours des maisons fleuries est organisé tous les ans à Fillières.

Vu les mauvaises conditions météorologiques en juillet, Francis Herbays, maire de la commune, avait reculé la date de la visite pour permettre aux fleurs et aux massifs de s’épanouir.

Munis de leurs grilles d’évaluation, les membres de la commission ont sillonné les rues de leur charmant village afin de désigner les gagnants. Pour cause de vacances, le jury était réduit à cinq personnes au lieu de sept, mais il a bien assumé son rôle, car les membres sont des connaisseurs bien rodés. Le jury était composé de Jeannine Leban, Anne Lefondeur, Pierre Thirion et Sébastien Paquin.

Les jardins et les balcons fleuris visibles de la rue sont les deux catégories qui retiennent leur attention.

Quatre critères sont évalués par la commission : le choix des couleurs, la diversité végétale, la qualité de la présentation, et la propreté du site.

Comme il n’y a pas d’inscriptions au concours, les gagnants auront la surprise lors de la remise des récompenses (des bons d’achats) le jour de l’inauguration de la fête patronale du 22 septembre.

Le centre aéré s’achève en musique

Le spectacle coloré a séduit tous les parents présents.  Photo RL

Commencé le lundi 9 juillet, le centre aéré de Fillières vient de fermer ses portes après trois semaines d’activités. Malgré une météo des plus exécrables les deux premières semaines, les enfants ont néanmoins passé un séjour agréable, alternant activités manuelles, jeux et sorties sans oublier une semaine durant laquelle ils ont découvert le Sénégal, ses coutumes, ses traditions, sa musique, ses chants traditionnels et ce, grâce au groupe Keloumake.

« Nous avons eu une moyenne de quarante enfants, rappelle la responsable du centre, tout s’est merveilleusement bien passé, malgré le mauvais temps. Je tiens à remercier chaleureusement tous les parents qui nous font confiance, ainsi que la municipalité de Fillières qui nous a donné lesmoyens de réaliser ce que l’équipe avait projeté de faire.Nous sommes très contents d’avoir eu autant d’enfants. Pour clore cette session 2012, les enfants ont imaginé un spectacle dans lequel ils ont embarqué leurs parents. Nous nous sommes retrouvés tous après le spectacle autour d’un grand barbecue. »

Malheureusement toutes les bonnes choses ont une fin et c’est sans nul doute avec un pincement au cœur certain, que les enfants se sont quittés Non sans avoir offert à leurs parents leur spectacle coloré préparé avec leurs animatrices.

Embarquement pour tous à bord d’un avion. Un atterrissage catastrophique mène tout ce petit monde sur une île, l’île d’Honolulu ; une histoire insolite qui a entraîné alors parents et enfants pour une aventure palpitante.


Date de création : 09/09/2012 @ 09:03
Dernière modification : 09/09/2012 @ 09:14
Catégorie : Revue de Presse
Page lue 2171 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Images au hasard...

Gadiobé, Chantier 2010

Recherche



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Webmaster - Infos
© Skin - Création VracInfo  W3C CSS  Skin adaptation v4.6 - charli77 Skins
^ Haut ^