Municipalité

Fermer Revue de Presse

Fermer Revue de Presse CCAL

Fermer Vivre à Fillières

Fermer Equipe Municipale

Fermer Exploitation Forestière

Fermer Travaux

Fermer Projets

Fermer Ecole

Fermer Vie Sociale et Jeunesse

Associations & Artistes

Fermer Fête de la Sorcière - Comité des Fêtes

Fermer Associations

Fermer Artistes Peintres

Revue de Presse - 2013-05


 

M. Pascal Gobert

Nous apprenons le décès de M. Pascal Gobert, survenu le 29 mai à Briey à l’âge de 53 ans.

Né le 21 mars 1960 à Longwy, le défunt avait épousé Anne-Marie Vint le 3 décembre 1994 à Longwy. De leur union sont nés deux enfants, Claire et Mathilde, qui demeurent à Fillières.

M. Gobert était agriculteur.

Ses obsèques seront célébrées le samedi 1er juin à 14 h 30 en l’église de Fillières, suivies de l’inhumation au cimetière communal.

Le corps repose en l’église de Fillières.

Nos condoléances à la famille.

M. Machin en concert à Fillières

Sébastien (chant), Sébastien (clavier), Crystèle (batterie), Joël (guitare électrique) et Jean-Yves (guitare acoustique) composent le groupe M. Machin.  Photo DR

Monsieur Machin sera en concert vendredi 31 mai à 20 h 30 au café friterie la Fricadelle à Fillières. Boris Aime sera également là… Pour le tout premier concert du lieu.

À travers les chansons, on rencontre des personnages qu’on connaît, qu’on associe volontiers parents, amis, soi-même. Le public est pris à parti, pris en partage, invité au festin humain.

Venez nombreux encourager l’initiative, en ces temps où les petits lieux produisant du spectacle vivant ferment les uns après les autres.

Si le temps le permet, le concert aura lieu en plein air.

L’improvisation : « Interpréter sans filets »

Marie, Axelle, Natacha, Christine ou Isabelle ont pris un réel plaisir à ce stage qui a permis à chacune de se découvrir sous un jour nouveau.  Photo RL

Chaque mois, Jacky Gérodel, auteur de la Compagnie Top Zone, invite les comédiens en herbe à découvrir toutes les facettes de l’art théâtral en participant à des stages de deux jours.

Après avoir proposé un premier cours dont l’objectif était d’initier les participants aux jeux de scène, il affine l’approche théâtrale avec l’improvisation. Il s’agit d’un moyen d’expression qui se pratique sans texte et sans mise en scène à l’aide d’un mot jeté en pâture aux comédiens. Ils n’ont que quelques minutes pour improviser avant de se lancer sur scène.

Le maître écoute avant de dispenser ses conseils : « Vous n’êtes pas obligés d’alimenter. On joue avec son partenaire, on doit lui faire confiance. Prends ce qu’elle t’envoie, joue avec. Le mot reste la clef de démarrage, il ne sert qu’à çà , poursuit Jacky Gérodel. Pendant ce temps, l’autre développe son idée. »

L’improvisation est l’art de s’adapter à l’imprévu, un imprévu auquel il faut répondre. Dans la vie courante, nous sommes quelques fois amenés à improviser. Sur scène, cela permet de ne pas arrêter un spectacle, d’améliorer son écoute, de développer la confiance en soi, de s’affirmer, de développer son imaginaire, de se servir de sa voix efficacement. « Un point de départ donne le la, et l’imagination, l’originalité prennent le relais, entraînent le public dans un monde imaginaire. »

Mais attention, l’improvisation a ses règles. Jacky Gérodel dispense conseils et exercices à ses élèves qui ne manquent pas d’imagination parfois débordante.

Les 15 et 16 juin, le nouveau stage programmé par l’association portera sur la construction d’un personnage. La première journée portera sur la diction, l’imagination, la concentration, la mémoire affective entre autres.

Pour tous renseignements et inscriptions : Compagnie Top Zone, tél. : 06 10 09 03 12.
 

Carl Wyatt à Fillières samedi

Carl Wyatt est connu en Lorraine, mais aussi au niveau international. Il a beaucoup de talent.  Photo DR

Carl Wyatt et Ms. Silky Sol se produiront samedi 1er juin à 20 h 30, salle de la Chapelle à Fillières, une des étapes de leur tournée.

Carl Wyatt, on le connaît bien par ici. C’est un passionné qui a développé son propre style au cours des années et à travers son jeu slide qu’il applique à la guitare acoustique comme à la guitare électrique, on entend véritablement son amour pour le delta blues. C’est ce jeu en slide guitar qui lui apporte aujourd’hui sa renommée dans la communauté internationale du blues.

Ses principales influences vont venir de : Muddy Waters, Lightning Slim, John Lee Hooker, Johnny Winter…

Le Lorraine sera sur scène avec Ms. Silky Sol, une chanteuse impressionnante à découvrir.

Brocante : au compte-gouttes

Cette brocante a quelque peu été gâchée par la pluie.  Photo RL

Si les chineurs sont venus au compte-gouttes au vide grenier organisé par le comité des fêtes de Fillières, les exposants quant à eux n’ont pas eu le courage d’affronter le mauvais temps.

Sur les 40 inscrits, nombreux sont ceux qui se sont désistés au dernier moment en raison du froid, d’autres ont remballé vite fait, découragés par la pluie. Malgré tout quelques-uns, chaudement vêtus, ont tenu bon. Les autres, abrités dans la salle de la maison des associations ont réalisé de bonnes affaires. Comme Pierre-Marie, passionné d’objets militaires qui proposait aux amateurs quelques belles pièces comme ces casques militaires, un Adrian modèle 26 des chasseurs, un casque anglais datant de 1941 ou encore un casque bleu porté par les soldats du Génie lors de la Première Guerre mondiale et sur son étal, une rareté protégée des regards : un tract balancé par les Américains en 44 afin « d e convaincre les soldats allemands de se rendre ». Robert, 81 ans est un collectionneur de fraîche date. Depuis 2 ans, il s’est découvert une passion pour les pièces de monnaie anciennes : « Je suis un jeune collectionneur, souligne Robert, tout en examinant attentivement, une pièce de 1 franc. J’en ai seulement une centaine. Je trouve que les pièces racontent une histoire, ce sont les témoins d’un passé révolu. Elles me permettent de remonter le temps, c’est aussi pour moi une façon de replonger dans le passé. » Même si cette brocante n’a pas eu le succès escompté par les organisateurs, nombreux sont les chineurs qui n’en sont pas repartis bredouilles.

700 kg de déchets récoltés en quelques heures

Les chasseurs tiennent à la belle santé de leur forêt. Aussi ont-ils décidé de partir à la chasse aux déchets qui la souillent. Un objet abandonné a de fortes chances de rester sur place pendant plusieurs années. Les chasseurs de Fillières tiennent à la belle santé de leur forêt. Aussi ont-ils décidé de partir à la chasse aux détritus qui la souillent car le moindre déchet abandonné dans la nature a de fortes chances de s'y trouver encore l'année suivante.

En trois heures, ce sont plus de 700 kg de déchets abandonnés que les chasseurs ont ramassés.  Photo RL

Avec le printemps, les balades à travers la campagne et la forêt sont à l’ordre du jour. Mais c’est aussi pour tous ceux qui aiment profiter de la nature d’en découvrir l’envers du décor. Cachés par l’herbe naissante, les arbustes en pleine éclosion ou parmi les violettes et les pervenches, des détritus souillent les espaces boisés quand ils ne les polluent pas. Jetées, ces tonnes de déchets, plastiques, bidons, bouteilles par dizaine jonchent le sol, défigurent les sous-bois et les champs.

Les chasseurs de Fillières sont les premiers témoins de cette violation et ont décidé en accord avec le Syndicat mixte du traitement des ordures ménagères (SMTOM) de Villerupt, d’entreprendre un nettoyage de printemps afin de débarrasser une partie de la forêt communale de Fillières de ces objets incongrus et quelque fois malodorants.

700 kg de déchets en trois heures

Chaussés de bottes hautes et les mains protégées par des gants solides, Michel Lenoir, président de l’association de chasse de Fillières, aidé de Marcel, Jean Paul, Christophe, Albert, sans oublier Arthur, qui du haut de ses 3 ans n’a pas manqué de pointer du doigt les objets oubliés, ont durant trois heures, sillonné la forêt afin de la débarrasser des détritus.

Le constat est consternant : téléviseur, quantité innommable de bidons de pétrole et de désherbant, roue complète de camionnette, pneu de camion : la liste est longue. Mais surtout elle laisse un goût amer dans la bouche de ces chasseurs. Ce sont eux en effet qui entretiennent les lignes de chasse, pour le bien-être des promeneurs, des marcheurs et des vététistes « Il serait heureux que chaque utilisateur de la forêt prenne exemple et ne laisse pas de traces de son passage en ramenant avec lui ses déchets », souligne l’un d’eux. « C’est trop facile et surtout criminel de souiller ici la nature, rétorque un autre. Chacun doit faire l’effort d’emmener ses encombrants à la déchetterie. La forêt n’est pas une poubelle. »

Car une démarche responsable est de prendre avec soi un sac plastique pour y déposer ses déchets. Pour information, il faut quelques jours à la nature pour éliminer des débris végétaux, 3 à 4 mois pour un mégot de cigarette sans filtre, 3 à 12 mois pour un journal, 5 ans pour un chewing-gum, 10 à 100 ans pour une boîte de conserve, 400 ans pour un sachet plastique, 500 ans pour une bouteille plastique, 4 000 ans pour une bouteille en verre. Pour un pneu, il faut 100 ans à la nature pour en venir à bout. Sans oublier que l’eau stagnante favorise l’incubation des moustiques et ajoute au risque de pollution, le risque de contamination. À bon entendeur !

Après la pluie, le vent !

L’équipe des Rétro-tiseurs a clôturé la 6 e édition de son rassemblement par le tirage au sort de la tombola. Marie Gorguet, de Fillières, est l’heureuse propriétaire de la Golf GLI cabriolet. Photo Fred LECOCQ

De quoi quand même décourager toute une équipe qui travaille depuis un an sur cette édition ! Hier comme samedi, la météo n’a pas épargné les bénévoles des Rétro-tiseurs. Ils en ont vu d’autres, mais ils n’ont toutefois pas caché leur exaspération : « Je remercie tout le monde, tous ceux qui se sont investis malgré ce temps de m… », a indiqué le président Patrick Thiebaut.

Samedi, la pluie est venue jouer les trouble-fête, réduisant le nombre de participants et d’exposants sur l’aérodrome d’Errouville. Hier, en début d’après-midi, un gros coup de vent a fait peur à tout le monde. Une bourrasque suffisamment forte pour emporter une des toiles de tente servant à abriter tables et bancs. Heureusement, grâce à la présence d’esprit de certains, l’abri a été maintenu au sol tant bien que mal.

Comme chaque année, le tirage au sort de la tombola a connu une belle effervescence. Il y avait en effet beaucoup de monde autour du car-podium. Au micro, le président a dévoilé les lots un par un, assurant le suspense jusqu’au bout.

Le grand gagnant, le nouveau propriétaire de la Golf GLI cabriolet restaurée et mise en jeu pour 2 €, est une femme. Marie Gorguet, de Fillières, est ravie : « C’est une belle surprise. Bon maintenant, j’ai quatre voitures ! » La Golf lui sera officiellement remise le 1er juin dans le cadre du Berque Festival.

 

Honneur aux arts de la table

Photo Étienne JAMINET
Les 18 et 25 mai, le lycée Darche accueillera le 3 e concours des Arts de la table… avec de nombreux cadeaux à la clé !  Photo Etienne JAMINET

Chaque année, le lycée professionnel Darche de Longwy organise son concours Arts de la table. L’occasion pour le public et les habitués du restaurant Les Anthocyanes de passer de l’autre côté du décor.

Cette année, Estelle Pazzaglia, Claire Giraudon et le Républicain Lorrain convient les passionnés de décoration à venir fêter le printemps et à dresser une table aussi bien qu’un professionnel de l’hôtellerie. Celles et ceux qui voudront relever le défi devront s’inscrire pour les sélections qui auront lieu le samedi 18 mai, à partir de 9h, au restaurant Les Anthocyanes du lycée Darche.

Mariage printanier

« Les candidats devront réaliser une table pour une à quatre personnes , explique Estelle Pazzaglia. Le thème retenu est : le printemps s’invite à votre mariage ! Le matériel sera mis à la disposition des participants pour cette première matinée. Nous leur demanderons aussi de prévoir des idées de musique, de costumes et autres accessoires pour créer une ambiance. »

Autant dire que l’originalité, la créativité seront des atouts pour séduire le jury, composé de professionnels.

Grégory Caroleo, professeur dans un lycée hôtelier, Jean-Pierre Ricard, chef d’agence du Républicain Lorrain à Longwy, Claire Giraudon, professeur de vente et de commercialisation, Mélanie Borelli, gagnante du premier concours des arts manuels et élève de terminale, ainsi qu’Estelle Pazzaglia, chef de travaux au lycée Darche, évalueront les participants sur différents critères.

Les candidats auront une heure en moyenne pour réaliser leur déco, puis le jury notera chaque table et questionnera le candidat sur ses choix.

Les résultats ne seront divulgués que le lendemain dans le Républicain Lorrain.

Mariage cabaret

La grande finale se déroulera le samedi 25 mai, à partir de 9h, toujours au restaurant Les Anthocyanes. « Pour ce moment important, les finalistes imagineront une décoration sur le thème : un mariage au cabaret. Lors de cette étape, les personnes devront apporter leur matériel et avoir réfléchi à l’avance à leur mise en place. »

Comme chaque année, de nombreux lots seront offerts aux gagnants, comme des cartes cadeaux Auchan, des paniers gourmands, des bons pour des dîners dans des restaurants gastronomiques, des compositions, etc. Des lots de consolation seront également offerts à tous les participants. Une quarantaine de candidats se sont déjà laissés tenter par ce concours… Pourquoi pas vous ?

Informations et inscriptions au 03 82 23 52 52 en semaine, sauf les mercredis et pendant les vacances scolaires, auprès d’Estelle ou de Claire.

 

 

 


Date de création : 13/05/2013 @ 16:38
Dernière modification : 05/12/2014 @ 18:02
Catégorie : Revue de Presse
Page lue 2476 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Images au hasard...

Saint Nicolas

Recherche



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Webmaster - Infos
© Skin - Création VracInfo  W3C CSS  Skin adaptation v4.6 - charli77 Skins
^ Haut ^