Municipalité

Associations & Artistes

Fête de la Sorcière - Comité des Fêtes

Associations

Artistes Peintres

Revue de Presse - 2013-08


Se souvenir du 22 août 1914

 

Les personnes présentes ont rendu hommage aux milliers   de soldats tombés sur le champ de bataille le 22 août 1914.  Photo RL

Une plaine à perte de vue, un silence à peine troublé par la pluie et le cri des oiseaux, rien ne laisse supposer que des combats sanguinaires se sont déroulés à cet endroit si paisible, que des milliers de jeunes hommes dans la force de l’âge y ont perdu la vie. C’était il y a presque 100 ans, un 22 août 1914, journée la plus meurtrière de l’histoire de la bataille des Frontières puisque 27 000 militaires y sont morts.

Afin que cette journée reste à jamais gravée dans les mémoires, la municipalité, les anciens combattants et les membres de l’association Agir pour le patrimoine et la connaissance, en présence de Rémi Bécourt-Foch, l’arrière-petit-fils du Maréchal, ont eu à cœur de venir se recueillir à la nécropole devant le monument érigé en souvenir de tous ces hommes fauchés par la mort. Venu en pèlerinage dans la région où son grand-père, le capitaine Paul Bécourt, a trouvé la mort au lieu-dit Chanois, lors de la bataille Joppécourt-Fillières le 22 août 2014, Rémi Bécourt-Foch y a rencontré Michel Lenoir, président de l’association Agir pour le patrimoine et la connaissance, une rencontre déterminante puisqu’elle va inciter l’association à se pencher plus particulièrement sur les événements survenus lors du mois d’août 2014.

Un fascicule déjà

 

Depuis plus de trois ans, chaque mercredi matin, des membres de l’association se retrouvent afin de mettre en commun les documents et informations recueillis non sans peine. Un premier recueil, validant les événements heure par heure qui ont marqué ce 22 août, est d’ores et déjà achevé. Mais les membres de l’association poursuivent inlassablement leurs travaux, ce qui donnera naissance à un fascicule portant sur le chemin de mémoire.

Suite à la commémoration, les Fagnats ont pu découvrir à la salle des associations une exposition retraçant une infime partie du travail de recherches de ces hommes pour lesquels préserver le souvenir de ces soldats sacrifiés reste un devoir sacré.

Le petit cirque sillonne les routes du

Pays-Haut

 

Photos Etienne JAMINET
La chèvre en équilibre…

’est un petit cirque familial qui depuis quelques jours s’installe dans des petites communes du Pays-Haut pour proposer un spectacle.

Toute la famille participe et propose divers numéros chacun ayant sa spécialité. Au programme : du jonglage, du dressage, des prouesses en vélo… les numéros se succèdent dans une ambiance bon enfant. Quelques animaux font aussi leur numéro le poney, le lama, la biquette ou encore l’âne…

Après Fillières, Boismont, Serrouville, Errouville et Crusnes, le petit cirque poursuivra sa route.

Francis Herbays : « Oui j’y serai »

Francsi Herbays a décidé de se représenter.   Photo Archives RL

« Oui, je serai candidat aux élections municipales de mars 2014. Une majorité des membres du conseil municipal souhaite poursuivre le travail engagé depuis 2001 au niveau notamment des projets relatifs à l’enfance et la jeunesse (école, périscolaire, centre de loisirs, coopération décentralisée, aire de loisirs), au soutien à la vie associative, aux services à la population, au développement urbain de notre village et au cadre de vie des habitants. Nous travaillerons également à la bonne intégration de Fillières au sein de la communauté de communes de l’Agglomération de Longwy à compter du 1er janvier 2014. Bien évidemment, nous développerons l’ensemble de nos projets lors de la période concernée par cette élection. »

Fleurissement : le jury est passé

Le jury prêt pour noter les maisons et balcons fleuris !  Photo RL

Tous les ans, depuis 2004, un jury composé du maire Francis Herbays, de Pierre Thirion 2e adjoint, de Sébastien Paquin, responsable des espaces verts de la ville de Villerupt qui demeure à Fillières et donne des conseils de fleurissement du village, et Jeannine Leban, bénévole.

Deux catégories sont retenues pour la notation par le jury : les maisons par les couleurs, la présentation, pour les balcons la qualité de la prestation, la propreté du site et pour les deux le coup de cœur de l’un ou l’autre.

Au moment du départ, Jeannine commentait : « Bien que le temps soit dur pour tout le monde, le fleurissement des maisons peut se faire à condition de ne pas se servir chez le voisin comme cela s’est produit en juin dernier ».

Les lauréats, trois dans chaque catégorie, seront récompensés le samedi 21 septembre lors de l’inauguration de la fête patronale de Fillières.

Le centre aéré s’est achevé sur une note colorée

Les enfants ont chanté et dansé avec talent.  Photo RL

Après trois semaines, le centre aéré a pris fin dans un ballet coloré et, pour fêter l’événement, malgré un pincement au cœur, les enfants ainsi que les animatrices ont convié les parents à un voyage peu ordinaire. Embarquement immédiat pour le Sénégal, non sans quelques péripéties, mais peu importe, tout se termine bien comme dans toutes les histoires, par des danses et des chants. Il sera difficile pour tous les enfants d’oublier cette première partie de vacances riche en événements concoctés par la nouvelle directrice, à savoir Frédérique L’Hôte, également maire de Mairy-Mainville. Une expérience que ce bout de femme dynamique n’est pas près d’oublier et qui l’a tellement emballée qu’elle est disposée à recommencer l’an prochain : « Mon programme pédagogique : apprendre à vivre ensemble, le respect de la vie, l’entraide, sans oublier plein d’activités qui se sont articulées autour de ce projet de vie. »

Ces trois semaines de juillet se sont articulées sur des thèmes différents : la première a porté sur le Sénégal, avec des chants, des danses typiques ; l’air, l’écologie, l’environnement ont suivi pour la deuxième partie du centre aéré avant de terminer sur la forêt, plus particulièrement le respect de la nature la dernière semaine, le tout entrecoupé de sorties au parc de Bettembourg, à Solan et quelques jours de camping à Moineville pour les plus grands. « Ce soir, c’est le point d’orgue de trois semaines intenses, c’est toujours difficile de se séparer après ce que nous avons vécu tous ensemble mais au final, tout s’est très bien passé, les enfants ont pris beaucoup de plaisir à toutes les activités que nous leur avions préparées. »

Cécile et Frank

Photo RL

Samedi 03 aout 2013 à 18 h en mairie de Fillières, Frank Blondel, employé logistique demeurant à Fillières, a uni sa destinée à Cécile Effermelli, vendeuse demeurant à Thil.


Félicitations aux jeunes mariés.

 


Date de création : 06/08/2013 @ 12:03
Dernière modification : 05/12/2014 @ 17:55
Catégorie : Revue de Presse
Page lue 2471 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Images au hasard...

Renovation du musée en 2008

Recherche



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Webmaster - Infos
© Skin - Création VracInfo  W3C CSS  Skin adaptation v4.6 - charli77 Skins
^ Haut ^