En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Municipalité

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://fillieres.fr/data/fr-docsrss-28

Périscolaire : la détente après une journée de travail

Une douzaine d’enfants du regroupement pédagogique intercommunal sont inscrits au périscolaire. Marjorie, la responsable, secondée par Océane, une jeune stagiaire, propose des activités variées aux écoliers qui fréquentent les lieux.votre disposition pour de plus amples informations

Ils sont une douzaine d’enfants à rejoindre le périscolaire après une journée de classe bien remplie.

Accueillis par Marjorie, la responsable, secondée par Océane, une jeune stagiaire, les enfants s’accordent quelques minutes de détente avant de choisir une activité manuelle ou un jeu de société, selon leur envie.

Ouvert depuis une dizaine d’années, le périscolaire du regroupement pédagogique intercommunal (RPI) accueille les enfants dès 7h le matin. Ils sont cinq à rejoindre Marjorie, puis une douzaine, quelquefois plus, à attendre l’heure de l’école ou le départ du bus scolaire qui emmènera les plus petits à Ville-au-Montois : « On ne les bouscule pas, ils terminent leur nuit, on démarre dans le calme et la douceur avec des activités style coloriage, histoire de leur laisser le temps de se réveiller ».

La cantine à Ville-au-Montois

À 11h 45, les enfants vont à la cantine, qui est à Ville-au-Montois. Ils sont encadrés par deux collègues, Cathy et Corinne : « Sur les 64 enfants du RPI, nous avons selon les jours 35, quelquefois 45 enfants qui déjeunent à la cantine. Ils ont peu de temps pour se détendre car ils reprennent le bus. Les repas sont préparés par la boucherie Philippot de Baslieux. On les récupère à 16h 20 et on les laisse se défouler une vingtaine de minutes avant de leur proposer une activité qui varie selon les périodes ».

 

La commune dans l’objectif des Fagnats

Seize Fagnats ont participé à un concours photographique au printemps dernier. Chacun d’entre eux a présenté trois clichés. Les photos ont été exposées, les membres du jury ont voté et les meilleurs chasseurs d’images ont été récompensés.

C'est dans la chapelle que Francis Herbays, maire de Fillières, a révélé les noms des gagnants du concours photo, lancé au printemps sur le thème « Regards de Fagnats sur mon village ». Ce concours était réservé uniquement aux habitants de Fillières.

Seize Fagnats se sont pris au jeu. Chaque participant a proposé trois clichés, en couleur ou en noir et blanc, selon leur sensibilité.

Toutes les photos ont été exposées le 29 septembre dans le cadre de l’animation Viv’arts Cités et les habitants ont été invités à s’exprimer. « 83 personnes ont voté lors de cette journée. Nous avons eu 38 photos qui ont été développées par Marc de Gorcy. »

Résultats

Dans la catégorie plus de 15 ans : 3e  Jean-Paul Valle, 2e  Pierre Thirion, la première place revient à Mathilde Gobert avec un lever de soleil sur le cimetière militaire ; photo que celle-ci a prise à 5h du matin.

Pour les moins de 14 ans, Guillaume Verlet se place à la 3e  place alors que Clara Köhler, 14 ans, rafle les deux premières places.

 

 

Lire et faire lire : l’association reprend le fil de ses lectures

Le programme Lire et faire lire a débuté après les vacances de la Toussaint. À l’invitation de Gaëtan Belhenniche, responsable départemental de Lire et faire lire et de Pascal Parrotta, animateur fédéral à la Ligue de l’enseignement 54, les bénévoles du nord du département se sont retrouvés à Fillières.

Les bénévoles du programme Lire et faire lire du nord du département se sont retrouvés à Fillières, dans la salle du conseil mise gracieusement à leur disposition. Au programme de cette nouvelle rentrée, Gaëtan Belhenniche a rappelé l’objectif de cette action qui fêtera ses 20 ans d’existence en 202.

Le principe : donner envie de lire aux enfants

L’association a pour but de développer la lecture en s’appuyant sur le lien intergénérationnel, d’où l’importance de l’âge des bénévoles qui interviennent. Une des conditions pour intégrer cette action est d’avoir 50 ans et plus. Les lecteurs bénévoles ne cherchent pas à apprendre à lire aux enfants, à savoir qu’ils ne les font pas lire, mais ils lisent et ne racontent pas. Ils habituent les enfants à l’objet livre et à la langue écrite.

 

 

Commémoration du 11 novembre à la nécropole nationale à Fillières. 

en présence des membres du conseil municipal des jeunes, des porte drapeaux, des élus, des habitants et d'un membre d'une famille d'un soldat tombé à Fillières le 22 Août 1914 venu spécifiquement de la région parisienne. Merci à toutes et tous pour votre participation à cette cérémonie.

 

Les actions des bénévoles mises à l’honneur

Les personnes réunies pour la journée régionale du bénévolat à Fillières ont toutes des traits en commun : pour elles, comme on dit familièrement, « pas de blabla mais des actions ». Leur vie est motivée par le dépassement de soi, l’envie d’aider, de transmettre, de partager, de donner de son temps

Ils étaient 19 pour cette nouvelle édition à recevoir, pour leur engagement, une médaille d’argent, d’or ou encore le zénith d’or, des mains de Gilbert Alain Crovesi, président national de l’association d’encouragement aux bénévoles méritants.

Celui-ci a rappelé brièvement le rôle important d’un bénévole au sein d’un village, d’une cité : « Les bénévoles apportent beaucoup à la qualité de la vie des citoyens et au développement de notre société. On ne dira jamais assez leur importance, leur engagement humaniste et citoyen de pouvoir mobiliser les gens sur des projets. C’est la 4e  année que cette édition se passe à Fillières, grâce à Serge Brissette. On a rarement des personnes jeunes, on en aurait bien besoin ainsi que de la présence d’élus auprès de nous ».

« Il y a encore des bénévoles qui s’engagent pour faire vivre le quotidien de nos communes. Le bénévolat a changé, certains s’engagent sur des actions ponctuelles, un projet particulier. On le voit aussi sur le climat avec Greta Thunberg. Je crois que dans nos villages, désertés la journée, on a tout intérêt à donner de la vie afin que les gens puissent se retrouver et partager de bons moments », précise Francis Herbays, maire de Fillières.

Les médaillés

 

Christophe Boué, Yannick Dehollier, Rossana Keck, Jenny Laufer, Dominique Linster, Yanis Masrolillo, Isabelle Brissette, Patrick Coignet, Daniel Froidcourt, Benoît Monier, Michelle Fontaine, Lucas Frantz, Milène Habert, Philippe Henry sont médailles d’argent.


Jean-Michel Heilig, Gérard Mayot, Angela Sabatelli sont médailles d’or et Lucien Tressont zénith d’or.

Serge Brissette a reçu la Palme de bronze.

 


Date de création : 08/12/2019 : 10:17
Catégorie : -
Page lue 346 fois

Recherche
Recherche
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 6 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Webmaster - Infos