La Commune de Fillières

Accueil  Blog  Nouvelles 
2020-09

Serge De Carli veut être efficace et pragmatique

Économie, commerce, gens du voyage, culture, patrimoine, mais aussi relations avec Longwy et hausse des indemnités des élus, Serge De Carli évoque les dossiers de la Communauté d’agglomération. Sur la forme et le fond, le nouveau président veut marquer la différence avec son prédécesseur.

Le secteur économique souffre dans le Pays-Haut. Vous en avez fait une de vos priorités. Quels sont vos axes de réflexion ?

Serge De Carli : « Le développement économique doit permettre de créer des emplois et des richesses, dans l’intérêt de l’ensemble de la population. Nous devons rendre notre territoire attractif pour inciter des investisseurs à s’implanter. Nous devons aussi donner un second souffle à nos zones d’activités qui ont été délaissées (Petit-Breuil, Mexy, Villers-la-Montagne, Cosnes-et-Romain). On peut aussi imaginer des micropépinières d’entreprises pour favoriser l’implantation de nouvelles activités sur ces sites. Nous devons travailler aussi bien sur des projets industriels qu’artisanaux et commerciaux. »

Justement, concernant le commerce, l’inquiétude est que chaque maire n’en fasse qu’à sa tête dans sa commune…

« Je comprends la crainte des maires d’être dépossédés de la maîtrise de leur territoire, mais il est vrai que nous devons être plus cohérents et plus solidaires. Jusqu’à présent, nous n’avions pas la boîte à outils pour cela. C’est pourquoi nous devons nous orienter vers un Plan local d’urbanisme intercommunal, de façon à établir des règles entre les 21 communes de l’Agglo. »

L’implantation régulière de caravanes de gens du voyage est souvent évoquée comme écornant l’image du territoire. Comment comptez-vous vous y prendre ?

« C’est une problématique extrêmement compliquée. Mon prédécesseur, Christian Ariès, avait déjà pris des dispositions avec des arrêtés d’expulsion, mais aussi la réalisation d’aires d’accueil. Ce sont des problèmes récurrents mais je pense qu’avec du dialogue, nous pouvons trouver des solutions satisfaisantes pour tout le monde. »

L’inimitié entre vous, qui êtes maire de Mont-Saint-Martin, et Jean-Marc Fournel, maire de Longwy, sera-t-elle un frein au développement du territoire ?

« Longwy demeure la ville centre. L’agglomération a besoin d’elle, comme Longwy a besoin de l’agglomération. Que ce soit dans le cadre du projet Action cœur de ville ou pour la découverture de la Chiers ou les projets Anru, la CAL accompagnera Longwy. Je propose d’ailleurs une rencontre à Jean-Marc Fournel, à sa convenance, pour évoquer tous ces sujets. »

Le pôle aquatique sort de terre. Que vont devenir les piscines de Herserange et Longlaville ?

« Nous avons un objectif : que l’ensemble des écoliers, avant d’aller au collège, sachent nager. Le pôle aquatique peut-il répondre à cette volonté ? J’ai un doute. Nous devrons donc pouvoir nous servir des équipements de Herserange et de Longlaville. D’ailleurs, le bassin de Longlaville rouvrira dès octobre. Nous allons aussi faire en sorte de recruter des maîtres-nageurs. Cette logique d’utilisation au mieux de ce qui existe sur le territoire doit se poser également pour d’autres équipements. »

La CAL ne dispose pas de la compétence  culture. Souhaitez-vous la prendre ?

« Je pense que cela se fera au cours du mandat. L’Agglomération doit avoir des outils qui lui sont propres, comme le festival Viv’arts cités que nous avons cependant dû annuler cette année. On peut avoir une réflexion sur la salle Jean-Ferrat de Longlaville. Cela vaut aussi pour la mise en valeur du patrimoine avec les bâtiments de l’infirmerie, de la Maison de la formation ou de l’Hôtel Saint-Martin. »


Date de création : 13/09/2020 : 20:46
Dernière modification : 13/09/2020 : 20:46
Catégorie :
Page lue 157 fois
Haut
freeguppy.org © 2004-2019 En savoir plus ...
Skins Papinou pour GuppY 5   Licence Libre CeCILL